Le marketing de contenu expliqué par Alexandre Gravel

   

Expert invité dans le cadre des activités de formation Virage numériQC, Alexandre Gravel poursuit avec nous la discussion sur un sujet qui le passionne: le marketing de contenu. Co-fondateur de Toast Studio, il est une référence pour tout ce qui concerne la création de contenu d’entreprise. Il nous partage ici les incontournables d’une stratégie de contenu performante. 

 

Pourquoi développer une stratégie de contenu?

D’abord, clarifions un point important: la création de contenu n’est pas un moyen de vendre mais plutôt de créer un lien avec la clientèle. D’entrée de jeu, Alexandre Gravel nous précise: « les retombées ne seront pas monétaires, ou très rarement, mais il y aura toujours des retombées, celles-ci étant davantage de la notoriété et de la considération envers la marque ». C’est donc une stratégie générant des retombées à long terme, plutôt qu’une tactique à court terme. 

Ainsi, il faut trouver un moyen efficace d’attirer la clientèle vers le contenu, et non vers le produit ou le service. C’est lorsqu’un client potentiel devient fidèle à un contenu que le produit entre en jeu: c’est alors le bon moment de le guider tranquillement vers l’achat.

 

Intéresser l’audience sans l’interrompre

Comment créer un contenu qui intéressera réellement notre audience? Il y a un seul élément à garder en tête selon Alexandre Gravel: s’assurer que le contenu a une valeur pour la personne qui le consulte. Autrement dit, on ne veut pas interrompre la personne qui est ciblée par notre contenu dans ses activités quotidiennes mais plutôt lui proposer un contenu qui lui apporte un bénéfice. 

Pensez à un journal numérique qui propose un article sponsorisé par une marque de prêt-à-boire sur les plus beaux endroits où pique-niquer cet été: c’est un exemple concret de l’intégration d’un contenu à la consommation quotidienne de l’audience cible. En comparaison, une publicité de la même marque dans le fil de l’article serait venu interrompre le lecteur.

 

Pas beaucoup de ressources? Pas de problème!

Travailler avec un canevas dans le développement d’une stratégie de contenu permet de s’assurer que tous les éléments déterminants sont considérés. Afin de le remplir de manière efficace sans brûler d’étape, Alexandre Gravel suggère de lire le canva à sens antihoraire: débuter avec la réflexion sur les objectifs et les segments d’audience avant de se questionner sur les meilleurs canaux à utiliser. 

Tout cela vous semble beaucoup? Et pourtant, l’utilisation du canvas peut se faire sans pression: travaillez une section à la fois (ex: chaque mois) et ajustez la stratégie en conséquence. Mine de rien, en moins d’un an, l’entreprise bénéficiera d’une stratégie de contenu complète, un levier qui aura des retombées concrètes sur ses activités commerciales. 

 

Maximiser le contenu créé

Il est également tout à fait possible de mettre en place une stratégie de contenu avec peu de moyens grâce à une tactique très simple: faire plus avec moins. Alexandre Gravel rappelle qu’« avoir une stratégie de contenu ne demande pas de faire beaucoup de contenu mais de bien le faire ». 

L’idée est donc de créer quelques contenus de marque très forts, qui auront une durée de vie assez longue et auxquels il sera possible d’appliquer les 3R, un moyen de création fortement recommandé par Alexandre Gravel: 

  • Réutiliser : publier un même contenu plus d’une fois (il ne faut pas être gêné!)
  • Recycler : transformer le contenu en un autre format (une longue vidéo longue peut très bien devenir une courte story sur Instagram)
  • Rafraîchir : utiliser un contenu qui a bien performer dans le passé et le réviser au goût du jour (les ‘’dernières’’ tendances ne restent pas longtemps les dernières)

Peu importe la stratégie adoptée pour maximiser la création de contenu, « il ne faut pas avoir peur de se répéter, car les gens ne vous suivent pas sur toutes les plateformes ».

 

À faire et à ne pas faire en stratégie de contenu

L’erreur typique à éviter

Alexandre Gravel est catégorique: ne pas réussir à planifier du contenu à l’avance et rester en mode réactif plutôt que proactif peut grandement nuire à l’efficacité d’une stratégie de contenu. Par contre, la solution n’est pas bien loin: « idéalement, une marque devrait avoir environ trois mois d’avance sur le contenu, évidemment, en laissant de la place pour des contenus plus agiles, plus sur-le-moment ».

 

Les dernières tendances

Inspiré directement des 3R, l’une des tendances actuelles est…d’en faire moins! Comment? En misant sur l’exploitation du contenu plutôt que sur la création du contenu. Par exemple, si un article de blogue de 500 mots fonctionne bien, il est possible de le retravailler afin d’en faire un article de 1000 mots pour engager davantage l’audience. Il est même possible de transformer ces 500 mots en une courte vidéo dans laquelle exactement le même sujet serait abordé. 

Un autre moyen efficace de créer du contenu actuellement est de miser sur la co-création, qui peut se décliner de différentes façons. Il est possible de donner la voix à quelqu’un d’autre, par exemple, à un fournisseur, pour qu’il parle de son produit. C’est gagnant pour les deux parties! D’un côté, le fournisseur parle directement de son produit et, de l’autre côté, le distributeur a un contenu authentique sur un produit qu’il offre. 

Il est également envisageable de faire appel à des créateurs de contenu qui connaissent certaines plateformes et leurs tendances mieux que vous. Un bon exemple: Mordu, de Radio-Canada, a confié la création de contenu de son compte TikTok à une créatrice bien établie sur cette plateforme. Ainsi, les faux-pas sont évités et le contenu créé correspond davantage aux attentes de l’audience présente sur TikTok!

 

Si Alexandre Gravel vous a convaincu de vous lancer dans le marketing de contenu, 100% NumériQC peut vous aider à débuter ou à optimiser ce que vous avez déjà commencé à mettre en place!